Auteur Sujet: Caisse d'Épargne - Banques Populaires : Résultats 2008  (Lu 13655 fois)

Hors ligne FoBa

  • Administrateur
La Caisse d'Épargne et les Banques Populaires ont publié aujourd'hui leurs résultats pour l'année 2008.

Caisse d'Épargne :
Citer
"Les comptes du Groupe Caisse d’Epargne (GCE) pour l’année 2008 ont été examinés ce jour par le conseil de surveillance de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne (CNCE). Sous l’effet de chocs financiers aussi violents qu’exceptionnels, la perte de l’exercice s’inscrit à 2 milliards d’euros. Retraité des éléments exceptionnels (crise financière, dépréciation d’écarts d’acquisition, perte de marché de la CNCE en octobre 2008 et coûts de restructuration), le résultat avant impôt s’élève à +2,2 milliards d’euros. Les Caisses d'Epargne et les filiales ont contribué positivement à la formation du résultat du Groupe en 2008 qui a souffert de la perte de marché enregistrée par la CNCE en octobre. Pour sa part Natixis, par sa perte nette (de 2,8 milliards d’euros) et par la dépréciation de l’écart d'acquisition de sa BFI (0,7 milliard d’euros), pèse au total pour - 1, 6 milliard d’euros sur le résultat net du Groupe."
Nota : La "perte de marché de la CNCE en octobre 2008" s'élève à 800 millions d'euros et est imputée à un trader employé par la banque...

Banques Populaires :
Citer
"Le 25 février 2009, le Conseil d’administration, réuni sous la présidence de Philippe Dupont, a arrêté les comptes annuels 2008. Une bonne resistance de la banque de proximité avec un résultat net de 1 101 M€ pour un PNB de 5 841 M€. Le résultat net de la banque fédérale des banques populaires organe central  du groupe, s’élève à 298,6 M€. Le résultat net part du groupe s’établit à - 468 M€ après prise en compte du résultat de Natixis et dépréciation du goodwill de la BFI (324 M€).
Commentant ces résultats, le Président Philippe Dupont a déclaré : «Nos résultats dans la banque de proximité témoignent de la forte résistance des Banques Populaires dans un contexte de récession économique. Toutes les Banques Populaires et les sept banques régionales acquises en juillet ont contribué positivement à la formation de ces résultats, compensant quasiment l’impact négatif des difficultés de l’activité de banque d’investissement de Natixis. La solidité financière du Groupe Banque Populaire est l’une des plus fortes du secteur».

En résumé : Chacun des groupes a perdu 1,4 milliard avec la filiale commune Natixis. Au final, les pertes sont de 2 milliards pour la Caisse d'Épargne et de 468 millions pour les Banques Populaires. L'activité banque de détails reste, très, rentable.